« Faire ce qui est juste nous libère »

 

Maria Montessori a marqué le monde par son incroyable histoire qui fait d’elle la précurseur d’une pédagogie fondée sur l’observation du comportement des enfants. Née en 1870 en Italie, de parents bourgeois, traditionnels et stricts, Maria Montessori étudie les sciences naturelles et la médecine contre leur avis. A 26 ans elle devient l’une des 1ère femmes médecins en Italie et continuera à se former tout au long de sa vie en philosophie, psychologie, biologie.

Elle effectue sa thèse de médecine dans la clinique psychiatrique de l’université, où elle remarque avec surprise que tous les patients sont mélangés et que les enfants n’ont aucune activité. Cette situation sera à l’origine de sa réflexion. Elle soutient en effet que les solutions ne sont pas médicales et chimiques mais plutôt éducatives. Ainsi, elle décide de séparer les adultes des enfants, et de donner à ces derniers des activités qui permettent leur développement.

 

« Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui »

 

Une approche novatrice : favoriser l’autonomie de l’enfant

Le premier fondement de la pédagogie de Maria Montessori voit le jour à ce moment-là : l’enfant doit apprendre à se développer seul, dans un environnement prêt à l’accueillir. Ainsi, il peut choisir son activité, quand il décide de la faire et avec qui.

Deux ans après l’obtention de son diplôme de médecine, Maria Montessori devient la directrice d’une école orthophrénique (école spécialisée pour les enfants dits « arriérés ») sous la demande du ministre de l’Éducation. Elle prend son rôle très à cœur et s’intéresse de près aux travaux de Jean-Gaspard Itard et Edouard Séguin. Elle fait fabriquer le matériel sensoriel pensé par Itard et s’en sert avec ses élèves. C’est une énorme avancée car grâce à ce dernier, les enfants apprennent rapidement à lire, à écrire, à compter. Au fil des mois, en apprenant par le mouvement, ils obtiennent les mêmes résultats que les enfants dits « normaux ».

 

Potentiel, élan naturel et construction de soi

Le deuxième fondement de sa pédagogie naît avec l’idée qu’un être humain possède en lui un potentiel et que le rôle de l’éducateur est d’accompagner ce potentiel pour qu’il grandisse.

 

« Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui. »

 

Sa pédagogie commence à se faire connaitre, et le maire de Rome la sollicite pour s’occuper des enfants durant la rénovation de San Lorenzo. On appelle cet endroit Casa dei bambini : maison des enfants. Cela marque un tournant dans sa carrière. Elle y prend en charge des enfants de 3 à 6 ans d’un quartier très pauvre de Rome et y crée un véritable laboratoire de recherche pédagogique.

 

« Le véritable devoir du maître est d’aider, pas de juger »

 

Un siècle plus tard, le management montessorien

Maria Montessori fait partie de nos figures inspirantes et c’est autour de notre passion commune pour la pédagogie et l’accompagnement des managers, que nous avons monté avec Eudeline Chabert d’Hières des ateliers visant à « devenir un manager montessorien ».

Pour Eudeline,

« Cet atelier permet d’expérimenter concrètement une posture managériale innovante et pertinente. L’observation, pilier de la philosophie Montessori, va permettre au leader de s’adapter de manière pertinente aux changements ».

A ses débuts, cet atelier a été monté avec 1kubator. Alisson Grosdemange, la Directrice des programmes en parle :

« L’idée en fin d’incubation est de donner toutes les cartes en main à nos startups pour qu’ils puissent voler de leurs propres ailes. Nous essayons de « planter des graines » qui vont plus ou moins prendre et surtout nous souhaitons qu’ils aient une vision assez large de ce qu’il est possible de faire en termes de management. C’est dans ce cadre que nous avons sollicité Sophie et Eudeline ; du management Montessorien une riche idée !

Faire sauter les barrières, rendre heureux les collaborateurs d’une startup grâce à l’acceptation de l’échec c’est cela que nous voulons pour les entreprises de demain ! Sophie et Eudeline proposent des ateliers dédiés à la découverte de ce style de management tant au niveau théorique que pratique ! Ces formations permettent de libérer le droit à l’erreur en y associant les dimensions MBTI de chaque profil de porteurs de projet afin de correspondre au mieux aux personnalités. »

L’atelier sur le manager montessorien reprend un des grands fondements de la pédagogie de Maria Montessori : les tendances humaines. L’idée est de faire travailler chaque manager sur la connaissance de soi, sa posture, ce qu’il souhaite impulser pour son équipe ou son entreprise. Nous n’avons pas de boîte à outils du « bon manager » mais nous appuyons sur chacun, sa personnalité, ses forces, ses talents et la manière dont il souhaite accompagner son équipe.

Comme nous l’a partagé Thierry Pick, fondateur de Clinitex et pionnier de l’approche montessorienne du management : « les compétences indispensables du manager montessorien sont : observation et humilité. »

Mais bien au-delà d’une approche pédagogique, c’est la visée humaniste qui nous passionne. En effet, la visée de Maria Montessori était la paix dans le monde. Un beau programme… qui commence par soi.

 

Pour en savoir plus, contactez-nous : https://calendly.com/sophie-kalatea/echange